Modification du PLU à Saint Valery sur Somme

Bonjour
La CABS Communauté d'agglomération Baie de Somme a décidé de modifier le PLU de St Valery avec l'intention de construire des logements sur les herbages situés entre le bois Salomon et la ville. Nos décideurs ne cessent de mettre en valeur nos paysages et notre nature préservée et à l'inverse organisent une urbanisation à marche forcée contraire à une nature préservée. Le tourisme se révèle dévastateur tant par les pollutions que par la pression exercée sur les ressources locales. Les écosystèmes sont altérés par les bétonneurs. Le tourisme détruit le monde qu'il déclare aimer. Soyons vigilants,St Valery offre aux promeneurs ses herbages, lieux d'apaisements et de détente, garantie d'éternité.
Cette modification du PLU est soumise à une enquète publique , l'ASPV s'est manifestée auprès du commissaire enquêteur.   
 
Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Valericain                                                              

Saint Valery, le 14 janvier 2019,             
                                                        
A Monsieur le commissaire enquêteur, Monsieur Dominique Vasseur,
"L'ensemble de l'agglomération de la ville de Saint Valery sur Somme et de ses environs immédiats, est inscrit sur la liste des sites dont la conservation présente du point de vue artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque, un intérêt général."
Autoriser la construction sur les herbages autour de St Valery et sur la zone 1AUP est contraire au classement de la ville. Cet espace naturel constitue un écrin paysager pour la commune et mérite d'être conservé. Le paragraphe intitulé « enjeux » indiqué ci dessous exprime parfaitement pourquoi il ne nous apparait pas souhaitable de modifier ce PLU.
Textes applicables
 Code de l’Environnement : art. L.341-1 à L. 341-22 (issus de la loi du 2 mai 1930 relative à la protection des monuments naturels et des sites de caractère artistique, historique, scientifique, légendaire et pittoresque
Circulaire 30 octobre 2000 du Ministère de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement relative aux orientations pour la politique des sites :
   « Veiller à l’impact visuel des aménagements faits autour du site, considérer l’espace entre le site et le plateau comme faisant partie du cadre de la ville. Signaler les différentes protections. »
Le classement au titre des sites a pour objet de préserver la qualité paysagère du site.
Cette modification est contraire aux objectifs du SCOT et engagements du PNR qui préconisent  de lutter contre l’étalement urbain et de prendre en compte la biodiversité.
Nous avons ici un espace herbager planté d’arbres fruitiers bordant un bois classé, bel exemple de biodiversité, qui mérite d’être conservé pour les générations futures.
Si contre le classement, on autorise quand même les constructions : nous tenons à souligner que :
Les constructions doivent respecter le style local avec une toiture à 2 versants à 45° en tuiles vieillies ou en ardoises. Les toitures terrasses doivent être interdites pour les bâtiments annexes seules les toitures à 2 pentes sont autorisées à St Valery. Pas de pente à 10° pas de toiture terrasse même si le bâtiment n'est pas visible du public. Les tuiles noires plates ne sont pas compatibles avec le site de St Valery.
Les espaces verts semblent beaucoup trop réduits sur le plan 3b "la remise aux corbeaux", une simple bande devant les habitations. Il est indispensable d'augmenter la zone verte, de séparer les constructions par des zones vertes et de prévoir des espaces de jeux pour les enfants.
La hauteur des bâtiments : 2 niveaux plus combles représente une masse considérable et la hauteur de construction en zone UX pouvant être portée à 15m semble très élevée.
L'emploi en façade de bardage métallique doit être proscrit. Ces bâtiments annexes deviendront de véritables verrues.
Le stationnement prévu est insuffisant et débordera sur les espaces verts déjà trop réduits.
Nous comprenons qu’il faille répondre à la demande de logement quand elle existe mais pas au dépens du cadre de vie qui fait le charme et le pittoresque de St Valery. D'autre part il existe déjà autour de St Valery plusieurs lotissements neufs. Et il y a déjà un très grand nombre de logements transformés en gite ou meublé touristique, chambre d’hôtes….. 
Rénover St Valery c'est mettre en valeur l'existant et ne surtout pas urbaniser tous les espaces verts la ceinturant. La particularité de St Valery réside dans son écrin de verdure, ville à la fois mer et campagne. Construire des lotissements autour de la ville enlèvera le côté champêtre et paisible.
St Valery n'a pas vocation à devenir une grande agglomération ou alors elle perdra son attrait touristique. La concentration des véhicules et la surpopulation touristique les week- end rendent déjà la vie infernale aux habitants qui vendent leur maison (transformée en gites) pour aller vivre à la campagne.
En conclusion Mr le commissaire enquêteur, l’Association pour la Sauvegarde  du Patrimoine Valericain (ASPV) émet de très grandes réserves et s’oppose à cette modification du PLU portant sur la zone 1AUP dit « le chantier » qui va à l’encontre de son classement en tant que site inscrit. Pour la zone UX-ZAC nous ne voyons pas d’objection à sa modification hormis la hauteur possible des bâtiments qui nous semble trop importante.
Veuillez croire, Monsieur le commissaire enquêteur, en nos sentiments les meilleurs.

La présidente Anne Costa Zammith                        Le secrétaire Olivier Hellé
 anne.costa-zammith@orange.fr                            hellemo@free.fr 
 ASPV, 296, Rue de l’Abbaye
80 230 Saint Valery sur Somme

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×